Publié le 26/04/2017 à 15:10 / Christophe Ledoux

Femmes et agriculture

Dans le cadre de la rédaction d'un rapport intitulé « Femmes et agriculture », une délégation de sénatrices a rencontré des agricultrices drômoises.

A la chambre d'agriculture, la délégation de sénatrices (Chantal Deseyne, Corinne Bouchoux et Marie‑Pierre Monier) et des assistants venus écouter des agricultrices drômoises (Claudine Chirouze, Sandrine Roussin, Nathalie Gravier, Anne-Claire Vial et Céline...

Bien que de plus en plus de femmes s'installent en agriculture comme chefs d'exploitation, et c'est le cas dans la Drôme, le modèle dominant reste encore masculin dans six installations sur dix. Reléguées pendant des décennies dans l'ombre de leur mari, les femmes se sont battues pour obtenir le statut de « conjointe collaboratrice » dans la loi d'orientation agricole de 1999. Un statut leur permettant de bénéficier de meilleurs droits sociaux, notamment en matière de retraite, bien qu'il reste encore beaucoup à faire dans ce domaine. C'était il y a seulement 18 ans. Les femmes affirment aussi leur place dans des organismes agricoles mais la parité est encore loin. Seulement trois chambres d'agriculture sont présidées par des femmes : en Mayenne, en Lozère et dans la Drôme. Cette dernière, présidée par Anne-Claire Vial, a accueilli dernièrement une délégation de sénatrices venue écouter des agricultrices et comprendre leurs difficultés. Ce déplacement, organisé par la sénatrice-maire de Vinsobres, Marie-Pierre Monier, alimentera la rédaction d'un rapport sénatorial sur la place des femmes en agriculture.
Dans les locaux de la compagnie consulaire, les agricultrices ont évoqué les crises qui frappent l'agriculture et rejaillissent sur la vie de famille. La maternité, les retraites, les services en zones rurales... ont aussi été abordés. La délégation s'est ensuite rendue au CFPPA de Nyons pour y rencontrer d'autres agricultrices et jeunes femmes en formation et ainsi parler largement de l'installation. La journée s'est clôturée par la visite d'une exploitation viticole à Vinsobres.
Après la Drôme, les sénatrices se rendront en Vendée, Haute-Garonne ainsi qu'à Rennes au cours du mois de mai. Le 28 juin, leur rapport d'informations « Femmes et agriculture » sera examiné au Sénat avant d'être rendu public le 13 juillet.

Mots clés : FEMMES ET AGRICULTURE SÉNAT SÉNATRICES