Publié le 14/12/2017 à 06:00 / Béatrice Dupin

Biodiversité

La fédération départementale des chasseurs de la Drôme réalise des plantations de haies champêtres sur les communes de Mercurol et de Châteaudouble.

Dans le cadre d’une action de préservation et d’amélioration d’un réseau de haies, la fédération des chasseurs de la Drôme s’apprête à planter 724 arbres et arbustes à Mercurol et 1 240 à Châteaudouble (photo d’archive).

A Mercurol, le chantier initié par la fédération des chasseurs drômois porte sur la renaturation d'un talus, à proximité du domaine Michelas Saint-Jemms. Le 13 décembre, devaient être implantés une bande boisée et trois types de haies : une épineuse composée d'argousiers, d'aubépines monogynes, d'églantiers sauvages et de paliures ; une forestière à base d'alisiers torminals, d'érables champêtres et d'ormes champêtres (tout comme la bande boisée) ; et une haie gourmande à base de cassissiers, framboisiers et groseillers... Le tout complété d'aubépines monogynes, de bourdaines, de cornouillers sanguins, de lauriers-tins, de troènes des bois et de viornes lantanes. Au total, cela représente 724 arbres et arbustes sur l'équivalent de 1 275 mètres linéaires. Les travaux, réalisés avec la participation d'une trentaine d'élèves en Bac pro à la MFR de Mondy (Bourg-de-Péage) et aussi avec des chasseurs locaux, atteignent un coût total de 8 800 euros. A noter, cette action bénéficie du soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre de la convention pluriannuelle d'objectifs signée avec la fédération des chasseurs (action « Préserver et améliorer un réseau de haies »).
Pour la deuxième opération, à Châteaudouble, quatre types de haies seront implantées sur trois sites : une haie forestière sur les mêmes bases que celle de Mercurol, une haie forestière et épineuse ainsi que deux haies gourmandes et fruitières, dont la particularité portera sur la plantation de cerisiers, pommiers, pruniers et cognassiers de variétés anciennes. L'ensemble, réalisé chez deux agriculteurs (Michel Grandouiller et Alexandre Berger) ainsi que sur un terrain communal, représentera plus de 2 300 mètres linéaires et 1 240 arbres et arbustes pour un coût de 16 500 euros. Outre le soutien de la Région, cette action s'inscrit également dans le cadre du contrat vert et bleu du Scot (schéma de cohérence territorial) du Grand Rovaltain.

Mots clés : BIODIVERSITÉ IMPLANTATION HAIES FÉDÉRATION DES CHASSEURS DE LA DRÔME