Publié le 22/12/2017 à 10:55 / Christophe Ledoux

Prédation

Alice Thourot, députée de la Drôme, invite Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et des Solidarités, à venir dans la Drôme "garder un troupeau une nuit contre les loups".

Alice Thourot, députée de la Drôme.

Face à l'augmentation notable des attaques de loups, Alice Thourot a souhaité alerter et sensibiliser le ministre de la Transition écologique et des Solidarités, Nicolas Hulot, sur la situation des éleveurs en l'invitant dans la Drôme. « Je lui soumets leur [les éleveurs] invitation à venir visiter notre beau département, et mieux, à venir garder un troupeau une nuit contre les loups ».
Après s'être entretenue avec les éleveurs et agriculteurs, la députée a témoigné son inquiétude et souligné les conséquences à la fois économiques, écologiques, touristiques et sécuritaires engendrées par les attaques de plus en plus nombreuses. Elle a relayé les nombreuses difficultés rencontrées par les éleveurs ainsi que les répercussions de cette situation sur leur activité et sur leur vie quotidienne.

« A présent la menace du loup oblige les éleveurs et leur famille à veiller nuit et jour pour défendre leurs troupeaux sans une prise en compte totale de cet effort, explique-t-elle le 22 décembre. Familialement et humainement, cette situation est vécue comme une forme de harcèlement par nos éleveurs. » Dans ce cadre, elle a également proposé au ministre Nicolas Hulot une « mise en place d'un plan loup 2018-2023 qui mette l'élevage et les éleveurs au coeur du dispositif » parce que « préserver la biodiversité, c'est aussi de préserver la présence des êtres humains sur nos territoires ! ».

Mots clés : ALICE THOUROT DEPUTEE LOUP PRÉDATION