Publié le 20/07/2017 à 06:05 / Christophe Ledoux

Lavande et lavandin

Avec le « chasse abeille », dispositif soutenu par le Crédit Agricole, le nombre d'abeilles aspirées par la récolteuse de lavande et lavandin est divisé par deux.

Les deux barres jaunes fixées à l'avant du cueilleur effleurent les lavandes et permettent ainsi aux abeilles de s'envoler avant le passage du rotor.

La récolte des lavandes et lavandins peut piéger un grand nombre d'abeilles en train de butiner. Aussi, à travers son association Mécénat et six de ses caisses locales de la Drôme provençale (Die, Dieulefit, Grignan-Taulignan, Montélimar, Nyons, Séderon), le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a offert à des lavandiculteurs un système dit de « chasse-abeilles ». Réalisé par le Crieppam(1) en collaboration avec l'Adapi (2), il est composé de deux tubes montés sur chacun des cueilleurs afin de faire fuir les abeilles avant passage dans le rotor. Face aux questions des apiculteurs, les deux organismes ont réalisé des comptages et validé l'efficacité de ce dispositif à monter sur les machines de récolte. Les résultats montrent une diminution de 50 % de la mortalité des abeilles lors des récoltes de lavandes et lavandins.

Distribution gratuite

Le financement de ce matériel se fait dans le cadre du fonds de dotation pour la sauvegarde du patrimoine lavandes en Provence (SPLP). Grâce à la participation de la fondation Crédit Agricole Provence Côte d'Azur, au côté de l'Occitane et du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, les « chasse-abeilles » peuvent être distribués gratuitement aux producteurs qui s'engagent à respecter la charte d'utilisation. La subvention accordée par le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes représente l'achat de sept « chasse-abeilles » en 2017. La caisse a d'ores et déjà annoncé le renouvellement de son soutien en 2018 à hauteur de vingt dispositifs supplémentaires. « L'équipement de trente machines de récolte peut permettre de sauvegarder environ neuf millions d'abeilles, soit l'équivalent de la population de 225 ruches en production », souligne la banque.
« Ce projet, d'intérêt économique et écologique représente un double enjeu de préservation des abeilles et d'image de la lavandiculture, fait remarquer le Crédit Agricole. En Provence, la lavandiculture et l'apiculture ont toujours été étroitement liées : aujourd'hui, la production de miel de lavande représente un marché équivalant à celui de l'huile essentielle. »

 

VIDEO : Découvrez le "chasse-abeilles" en cliquant ici. (vidéo rélaisée par le Crieppam)

 

(1) Crieppam : centre régionalisé interprofessionnel d'expérimentation en plantes à parfum, aromatiques et médicinales.
(2) Adapi : association de développement de l'apiculture provençale.

Mots clés : APICULTURE ABEILLES LAVANDE LAVANDIN ABEILLES