Publié le 22/07/2019 à 06:00 / Béatrice Dupin

Festivités

Pour la première fois, la fête du Bleu aura lieu en Drôme et en Isère, à cheval sur trois communes du Vercors : Rencurel, Saint-Julien-en-Vercors et Saint-Martin-en-Vercors.

« L’agriculture d’aujourd’hui à demain » sera le thème de la 19e Fête du bleu, qui s’étalera du 24 au 28 juillet sur trois villages du Vercors.

Ce n'est pas une nouvelle commune dans le massif mais plutôt la réunion de trois communes qui ont travaillé ensemble pour monter l'édition 2019 de la Fête du bleu du Vercors-Sassenage. Pour la première fois, Saint-Martin-en-Vercors, Saint-Julien-en-Vercors et Rencurel se sont regroupées pour organiser une édition de la fête du bleu. Les trois communes sont aussi à cheval sur les deux départements Drôme et Isère.
La raison est en premier lieu historique. Saint-Martin-en-Vercors avait déjà accueilli la Fête du bleu en 2002 mais elle n'avait pas la même ampleur. Ensuite, ce sont des communes telles que Lans-en-Vercors qui l'ont organisé et « elles ont les moyens techniques de le faire seules ». Mais face aux 20 000 personnes présentes l'an passé, Saint-Martin-en-Vercors a préféré travailler de concert avec les deux communes alentours. « On a déjà mené un travail commun avec Saint-Julien-en-Vercors pour conserver une école et ouvrir une crèche, par exemple. On reste ouvert à plus de partenariats dans les territoires », explique Claude Vignon, maire de Saint-Martin-en-Vercors.
Favoriser l'agriculture
Mais qu'importe la commune, le thème est le même pour toutes cette année : l'agriculture d'aujourd'hui à demain. Pour Michel Eymard, maire de Rencurel, l'activité agricole « est méconnue et il faut reconnecter le tourisme et l'agriculture ». Au travers de la présentation des animaux, du savoir-faire artisanal et des différentes AOP présentes, le public sera ainsi invité à découvrir une petite partie de ce monde agricole. Ce thème est aussi porté par le Parc naturel régional du Vercors (PNRV) dont les trois communes font partie. « On ne parle jamais assez d'agriculture, précise Jacques Adenot, président du PNRV. Or, le Vercors fait une agriculture de qualité. C'est important de reconnaître ce métier et le rôle social de l'agriculteur dans le territoire. » Selon lui, parler de l'agriculture au grand public est aussi un moyen de favoriser l'installation des jeunes agriculteurs et d'apporter un prix suffisant aux agriculteurs. « Si le prix n'est pas suffisant pour vivre, ça ne sert à rien de se lancer dans l'installation », explique-t-il.
Transmettre le bleu
Et le bleu du Vercors-Sassenage est un bon levier. « Il y a de moins en moins de fermes sur le Vercors. Or, le bleu est un emblème du territoire. Il faut transmettre les exploitations », argumente Daniel Vignon, président du syndicat interprofessionnel du bleu du Vercors-Sassenage. Ce sera d'ailleurs l'une des rares fois où des producteurs laitiers drômois échangeront avec des producteurs isérois. Un bel évènement, selon Paul Faure, président de la coopérative Vercors Lait. « Nous avons inauguré les nouveaux locaux et constatons une progression de 10 % par an toute production confondue. Mais on peine pour faire progresser la production de lait. » 

Virginie Montmartin

 

Fête du bleu / Le programme

La Fête du bleu commence dès le mercredi 24 juillet à Rencurel (38), avec une projection du film « Un lien qui nous élève », d’Olivier Dickinson, et une déambulation théâtrale intitulée « Confidences de Vercors ».
La fête se poursuit le jeudi 25 et vendredi 26 juillet à Saint-Julien-en-Vercors, côté Drôme, avec un marché des artisans et une rando-concert.
Samedi 27 et dimanche 28 juillet, à Saint-Martin-en-Vercors, l’évènement continuera avec les concours de races bovines, la présentation des races patrimoniales du Vercors que sont la Villarde et le cheval de Barraquand, la démonstration du savoir-faire du fameux fromage, des concerts... 
Mots clés : FETE DU BLEU DU VERCORS-SASSENAGE MARJUREL EN VERCORS