Publié le 24/10/2018 à 05:00 / Christophe Ledoux

Prédation

Le 11 octobre, la fédération des chasseurs de la Drôme a photographié une meute de loups comprenant treize individus distincts.

La meute de treize loups photographiée le 11 octobre à 19 h 59 dans l'Est de la Drôme.

Au 30 septembre en France, le nombre d'animaux d'élevage victimes d'attaques de loups s'élève à 9 173, contre 8 988 en 2017 à la même date. Dans la Drôme, les attaques se multiplient. Les dernières ont été recensées à Barbières, Marches, Gigors-et-Lozeron, Félines-sur-Rimandoule, Saint-Jean-en-Royans, Beaumont-en-Diois, Saint-Martin-le-Colonel...
Par ailleurs, les chasseurs drômois découvrent de plus en plus de carcasses de cervidés dévorés. Ce qui là aussi commence à poser problème pour les plans de chasse. « En effet, depuis vingt ans, les populations de cervidés n'avaient de cesse d'augmenter grâce à une gestion rigoureuse du monde de la chasse. Mais que va t-il se passer dans l'avenir ? », questionne la fédération des chasseurs de la Drôme (FDC).
Afin de pouvoir démontrer le nombre de loups fréquentant le département, la FDC a installé des appareils photographiques dans tout l'Est de la Drôme. « Nous sommes habitués à visionner des meutes de quatre à cinq individus. Mais le 11 octobre à 20 heures, nous avons photographié une meute de loups comprenant treize individus distincts », explique Jean Louis Briand, secrétaire général de la FDC.

Mots clés : LOUP PREDATION FDC DROME