Publié le 06/09/2019 à 11:30 / Béatrice Dupin

Foncier

Point sur le barème indicatif de la valeur vénale moyenne des terres agricoles en 2018.

Valeur vénale  des terres agricoles

Chaque année, les services statistiques du ministère de l'Agriculture publient, en collaboration avec la fédération nationale des Safer, le barème indicatif de la valeur moyenne des terres agricoles.
Ce barème fixe les valeurs maximales (bonnes terres), minimales (mauvaises terres) et dominantes (prix le plus souvent pratiqué) des terres, par petites régions agricoles et par nature de cultures (terres labourables, prairies naturelles, vergers, terrains horticoles et maraîchers, vignes, vignes AOC).
Une distinction est faite entre les terrains loués et ceux libres de tout bail. Le dernier barème a été publié dans l'arrêté du 11 juillet 2019. Il concerne le prix des terres pour l'année 2018.

Pourquoi des différences d'une petite région agricole à une autre ?
Il est évident que la qualité agronomique joue mais ce peut être également les qualités intrinsèques liées à la surface, la situation géographique ou encore les aides attachées au bien. Soulignons qu'il s'agit là d'un outil pour favoriser la négociation lors de la vente. Il convient de se renseigner auprès des notaires, de la Safer, qui connaissent les prix pratiqués sur telle ou telle commune.
Le tableau (en cliquant ici) présente un extrait de l'arrêté du 11 juillet 2019 portant barème indicatif de la valeur vénale moyenne des terres agricoles en 2018.

Le service juridique rural de la FDSEA 26, Nathalie Kotomski
Mots clés : PRAIRIES NATURELLES FONCIER AGRICOLE VALEUR VÉNALE TERRES LABOURABLES PRIX DES VIGNES 2018