SÉCHERESSE
Vent de détresse chez les éleveurs

Il est trop tôt pour dresser un état des lieux exhaustif des conséquences de la sécheresse sur les filières animales de la Drôme. Mais, en cette fin août, un tour d’horizon confirme que les élevages drômois souffrent. Pour certains, cet été 2022 pourrait être l’épreuve de trop après la flambée des coûts de production et l’explosion de la prédation lupine sur l’ensemble du département.

Vent de détresse chez les éleveurs
De nombreux troupeaux ont regagné les bâtiments depuis quelques jours ou parfois quelques semaines. Les éleveurs ne savent pas comment ils pourront constituer suffisamment de stocks pour passer l'hiver. Photo d'illustration ©AD26

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier, sous réserve d'avoir communiqué une adresse email au service abonnements.

Pour toute information, contactez le service abonnements au 04 27 24 01 70 ou communiquez votre email à [email protected]

Découvrez nos offres