SANTÉ
Exosquelette : gagner en confort au moment de la traite

Après plus de vingt ans de traites quasi quotidiennes des vaches laitières, l’épaule droite de Dominique Larue est devenue douloureuse. Une alerte qui l’a incitée à investir dans un exosquelette, dont elle ne pourrait plus se passer.

Exosquelette : gagner en confort au moment de la traite
Dominique Larue : L’exosquelette « s’enfile comme un sac à dos. L’intensité de l’aide est réglable. Je sens qu’il m’assiste quand mes bras arrivent au niveau du cœur ». ©PDL

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier sous réserve d'avoir communiquer une adresse mail).

Contact : Béatrice ou Nathalie au 04 27 24 01 70 

Découvrez nos offres