CAPRIN
Marjorie Pallais : « Cela fait des années que je travaille sur mon coût alimentaire »

Entre la hausse continue des prix du maïs et du soja et la sécheresse, piloter une exploitation devient de plus en plus compliqué. Marjorie Pallais, éleveuse caprin, estime s’en sortir « pas trop mal » cette année mais admet qu’il est de plus en plus difficile de faire des choix stratégiques. Témoignage.

Marjorie Pallais : « Cela fait des années que je travaille sur mon coût alimentaire »
Installée en 2007, Marjorie Pallais a construit progressivement sa chèvrerie à partir de l’ancien séchoir à tabac qui date de son grand-père. ©AD26-S.S.

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier, sous réserve d'avoir communiqué une adresse email au service abonnements.

Pour toute information, contactez le service abonnements au 04 27 24 01 70 ou communiquez votre email à [email protected]

Découvrez nos offres