Eau
La profession conteste la révision des zones vulnérables

La consultation publique sur les zones vulnérables pour le bassin Rhône Méditerranée Corse (RMC) arrive à échéance le 10 juillet. La profession agricole remet en question la méthode de calcul des analyses de nitrate et demande plus de rapidité dans l’annonce des résultats.

La profession conteste la révision des zones vulnérables
La profession agricole souhaiterait pouvoir épandre ses engrais azotés et/ou effluents d’élevage sur des périodes plus longues pour pouvoir réduire ses doses et ses taux de concentration de nitrates.

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier, sous réserve d'avoir communiqué une adresse email au service abonnements.

Pour toute information, contactez le service abonnements au 04 27 24 01 70 ou communiquez votre email à [email protected]

Découvrez nos offres