TEMOIGNAGES
Baronnies : sentiment d’abandon chez les producteurs d’abricots

Ils sont jeunes et croient dans le potentiel de l’abricot des Baronnies. Mais, alors qu’ils ont échappé cette année aux accidents climatiques, ils doivent à présent faire face à une véritable crise de commercialisation. Le point avec Yohan Truphémus à Eygaliers et Manon Deville et Pierre-Henri Étienne à Beauvoisin. 

Baronnies : sentiment d’abandon chez les producteurs d’abricots
Manon Deville et Pierre-Henri Etienne sont associés en Gaec depuis 2021. Ils assurent que sur leurs circuits en vente directe, l’abricot produit dans les Baronnies séduit les consommateurs et les reconcilie avec ce fruit. ©S.S - AD26

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier sous réserve d'avoir communiquer une adresse mail).

Contact : Béatrice ou Nathalie au 04 27 24 01 70 

Découvrez nos offres