Attractivité du territoire
Sublimes routes du Vercors : premières réalisations

Une présentation publique du projet d’aménagement territorial « Sublimes routes du Vercors » a eu lieu le 27 janvier en visioconférence. Cette année, les aménagements vont concerner le col de la Bataille.

Sublimes routes du Vercors : premières réalisations
Le projet « Sublimes routes du Vercors » a pour objectif de mettre en valeur des routes et des panoramas avec l’aménagement de dix-sept sites dont neuf en Drôme. ©Département de la Drôme .

Grâce à ses routes vertigineuses et spectaculaires créées entre 1850 et 1900, le massif du Vercors a été désenclavé, assurant un développement économique et social. Au fil des années, le tourisme s’est lui aussi développé car parcourir ces routes permet de jouir d’un paysage original grandiose. Avec le projet baptisé « Sublimes routes du Vercors » lancé en 2019, le Département de la Drôme souhaite redonner une nouvelle vie à ces routes remarquables. « Ce n’est pas un projet routier mais un projet de développement du territoire autour de trois grands axes, a indiqué Franck Soulignac, premier vice-président du Département de la Drôme et président de l’Agence de développement touristique : aménager et ménager les routes et sites naturels associés, animer et faire vivre le territoire autour d’évènements culturels et d’outils de découverte, promouvoir ensemble les atouts naturels du Vercors. » Trois objectifs pour « un développement touristique bienveillant à l’année, et non un tourisme de masse », a-t-il précisé en ouverture d’une présentation organisée le 27 janvier.

Neuf sites en Drôme

Sont associés à ce projet le Parc naturel régional (PNR) du Vercors, l’État, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Département de l’Isère, les intercommunalités du massif ainsi que leurs offices du tourisme et syndicats d’initiatives. « L’implication du parc coule de source », a ajouté Michel Vartanian, premier vice-président du PNR Vercors, évoquant des « échanges fructueux » avec la population. « Le projet répond en grande partie aux ambitions de la prochaine charte du parc », a-t-il affirmé. Franck Soulignac a aussi insisté sur la concertation, tant au sein du comité de pilotage que lors de la cinquantaine de rencontres réalisées localement.

« Ce n’est pas un projet routier mais un projet de développement du territoire pour un tourisme bienveillant », assure Franck Soulignac, premier vice-président du Département de la Drôme et président de l’Agence de développement touristique (à gauche). "Le projet répond en grande partie aux ambitions de la prochaine charte du parc », a ajouté Michel Vartanian, premier vice-président du PNR Vercors.

Sur les dix-sept sites choisis, neuf sont en Drôme. Quatre projets sont déjà engagés : col de la Bataille (travaux prévus ce printemps), col de Rousset, Léoncel, Vallon de la Jarjatte. Trois sont en attente : col des Limouches, Combe-Laval, col de Menée. Et deux sont à échéance plus lointaine : Grands goulets, gorges des Gâts. L’agence de paysagistes urbanistes Folléa Gautier, grand prix national du paysage en 2016, a été choisie pour suggérer les aménagements guidés par dix grands principes dont le respect des espaces naturels et des sols, la sobriété, l’intégration et la réversibilité des installations... « La réussite de la valorisation des routes se verra au respect de l’esprit des lieux, pierre angulaire du projet », assure Claire Gautier.

Le projet « Sublimes routes du Vercors » mobilise 22,3 millions d’euros (M€). Les aménagements prévus sur neuf sites drômois sont estimés à 15,9 M€.

Christophe Ledoux

Quatre sites lancés

Col de la Bataille (travaux en 2022) : parking déporté, cheminement piéton, table d’orientation, anneau de pierre, belvédères des Lames et de l’Arche et du pas de l'Aubasse constituent les premières concrétisations du projet « Sublimes routes du Vercors ».

Col de Rousset (travaux en 2023) : belvédère côté Chamaloc, parking aménagé en tête du tunnel existant et surtout remise en état de l’ancien tunnel désaffecté depuis les années 1980 (mise en lumière pour un parcours piéton et cycle) et création d’une boucle de randonnée.

Abords de l’abbaye de Léoncel : modernisation des parkings existants, signalétique d’accès à l’abbaye et d’interprétation du patrimoine historique, remise en état du parvis et création d’une boucle pédestre.

Vallon de Lus-la-Jarjatte : organisation des stationnements, parcours pédestre, belvédère le long de la berge de la rivière la Buech avec un panorama sur le vallon.