Porc : la castration pourrait être réservée aux éleveurs sous Siqo ou sous contrat

Alors que la castration à vif des porcelets sera interdite début 2022, un projet d'arrêté vise à «subordonner» la poursuite de cette pratique (avec prise en charge de la douleur) à «un besoin spécifique d'approvisionnement en viande de porc mâle castré».

Porc : la castration pourrait être réservée aux éleveurs sous Siqo ou sous contrat

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier, sous réserve d'avoir communiqué une adresse email au service abonnements.

Pour toute information, contactez le service abonnements au 04 27 24 01 70 ou communiquez votre email à [email protected]

Découvrez nos offres