Crise agricole
“ Nous veillerons à ce que les engagements soient tenus ”

S’il se félicite que le Gouvernement ait pris la mesure du malaise agricole et des nécessaires changements de cap à opérer, y compris pour l’élevage, Patrick Bénézit, président de la FNB, prévient : « Après dix jours d’une mobilisation d’une telle ampleur, les actes seront scrutés avec une extrême attention ».

“ Nous veillerons à ce que les engagements soient tenus ”
Patrick Bénézit, éleveur dans le Cantal, préside la Fédération nationale bovine (FNB). ©Pamac

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier sous réserve d'avoir communiquer une adresse mail).

Contact : Béatrice ou Nathalie au 04 27 24 01 70 

Découvrez nos offres