Assises de la prédation
« 500 loups, pas un de plus »

Les premières Assises de la prédation ont été organisées les 1er et 2 juin à Chorges (Hautes-Alpes). Les congressistes, qui ont débattu des propositions techniques qui devraient, pour certaines, être intégrées au futur Plan « pastoralisme et loup » prévu pour 2024, veulent avant tout un cap politique et des règles claires. Et surtout zéro attaque.

« 500 loups, pas un de plus »
Lors des Assises de la prédation, Arnaud Gaillot, président de Jeunes agriculteurs a été formel : « 500 loups, pas un de plus. » ©FRSEA

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier sous réserve d'avoir communiqué une adresse mail.

Contact : Béatrice ou Nathalie au 04 27 24 01 70 

Découvrez nos offres