TÉMOIGNAGE
Sentiment d’abandon chez les éleveurs allaitants du Nord-Drôme

Entre sécheresse, hausse des charges, perte de l’indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) et arrivée du loup, le moral des éleveurs en Drôme des collines est mis à rude épreuve. Témoignage à l’EARL de la Combe à Montmiral chez Florent et Vivien Castry.

Sentiment d’abandon chez les éleveurs allaitants du Nord-Drôme
« Entre l’atelier poules pondeuses et les vaches allaitantes, nous attaquons tous les jours à 4 h du matin. Être éleveurs, c’est notre choix mais c’est une astreinte quotidienne », soulignent Florent et Vivien Castry. ©AD26-S.S.

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier, sous réserve d'avoir communiqué une adresse email au service abonnements.

Pour toute information, contactez le service abonnements au 04 27 24 01 70 ou communiquez votre email à [email protected]

Découvrez nos offres