ABATTOIRS
La Chine claque la porte aux abattoirs européens

Plusieurs abattoirs européens dont un français ont été déréférencés par les autorités chinoises et ne peuvent plus exporter en Chine. Si les conséquences semblent limitées à l’échelle de l’abattoir des Crêts (Ain), elles présagent du pire pour la filière porc française. 

La Chine claque la porte aux abattoirs européens
Thierry Thénoz, président de la section porc à la FDSEA de l’Ain et président d’Interporc Rhône-Alpes. ©L'Ain agricole

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier, sous réserve d'avoir communiqué une adresse email au service abonnements.

Pour toute information, contactez le service abonnements au 04 27 24 01 70 ou communiquez votre email à [email protected]

Découvrez nos offres