Covid-19
L’horticulture réclame le classement en « produits de première nécessité » 

Christophe Ledoux
-

Reçus à l’Elysée par le 6 décembre dernier, les dirigeants de l’interprofession Val’hor veulent « avoir la certitude » de pouvoir vendre leur production au printemps. 

L’horticulture réclame le classement en « produits de première nécessité » 

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier, sous réserve d'avoir communiquer une adresse email au service abonnements.

Pour toute information, contactez le service abonnements au 04 27 24 01 70 ou communiquez votre email à [email protected]

Découvrez nos offres