Démonstration
Focus sur les matériels de destruction de couvert végétal

Des outils visant à détruire les couverts végétaux ont fait l’objet d’une présentation à Montvendre.

Focus sur les matériels de destruction de couvert végétal
A Montvendre, plus de quatre-vingts agriculteurs et une cinquantaine d’élèves du lycée agricole du Val de Drôme ont participé à la démonstration.

Si l'intérêt des couverts végétaux n'est plus à démontrer, intégrer ceux-ci dans ses parcelles nécessite de bien réfléchir en amont aux objectifs poursuivis (lutte contre l'érosion, augmentation de la fertilité minérale, amélioration du taux de matière organique, restructuration du sol…) ainsi qu’aux matériels disponibles pour les implanter puis les détruire. Ce dernier point a fait l’objet d’une après-midi de démonstration le 2 mars à Montvendre, organisée par la chambre d’agriculture et la fédération des Cuma de la Drôme, en partenariat avec Valence Romans Agglo. La destruction et l’enfouissement d’un couvert implanté sur l’une des parcelles du Gaec Chovin-Clément, a permis de comparer plusieurs matériels : rouleau faca, rouleau mulcheur, scalpeurs, déchaumeurs à disques indépendants, charrues déchaumeuses. Plus de 80 agriculteurs et une cinquantaine d’élèves du lycée agricole du Val de Drôme ont participé.

De bons résultats globalement

« L’idée de cette démonstration prévue en avril 2020 et reportée en raison du confinement était de montrer différents types d’outils (à disques, à dents...) dont certains sont déjà utilisés par des Cuma de la Drôme, indiquent Mylène Delarue, animatrice à la FDcuma. Cela entre dans le domaine de l’agriculture de conservation. » Pour Mikaël Boilloz, conseiller à la chambre d’agriculture, « la diversité des matériels présentés a permis de s’adresser à différents types d’agriculteurs (bio, conventionnels) cherchant des outils alternatifs au labour, un moindre travail du sol et un moindre recours aux herbicides ».

Les matériels ont opéré sur un couvert mêlant féverole, vesce et repousses de blé implanté en août dernier et déjà très développé (80 cm de haut, estimé à 11 t de MS/ha). Les essais effectués le matin ont montré que deux machines - de type scalpeur à dents - n’ont pas fonctionné sur couvert développé (Actisol, Treffler-Gruber). « Ceci dans les conditions de la démonstration », précise Mylène Delarue. Elle ajoute : « L’ensemble des matériels a globalement donné de bons résultats, y compris le rouleau mulcher Dyna-drive de Bomford, peu courant dans la région. » Mikaël Boilloz précise : « Hormis le rouleau faca, pour chaque démo nous avons regardé comment a été déraciné le couvert (pour qu’ensuite soit facilitée sa dégradation et la préparation du semis) et, en même temps, la qualité de la répartition du couvert sur le sol ». Il note que le rouleau faca associé à du semis direct est peu sécurisant en agriculture biologique, d’où l’intérêt d’outils de type scalpeur ou charrues déchaumeuses.

L’approche économique

Des données économiques ont également été apportées sur les matériels présentés : scalpeur avec dents modulables, rouleau mulcheur à double rotor auto animé, rouleau destructeur faca, déchaumeur à disques fixes et indépendants, charrue déchaumeuse réversible, scalpeur avec dents combiné avec un rotor entraîné par prise de force, scalpeur avec dents modulable ainsi que tracteur de 130-150 CV (données économiques téléchargeables en cliquant ici). « L’approche économique est un point important, souligne Mylène Delarue. S’équiper par le biais d’une Cuma permet d’avoir à disposition plusieurs types de matériels adaptés aux conditions de l’année, au parcellaire, au type de couvert... ».

Pendant plusieurs semaines, la parcelle ayant servi pour les démonstrations va faire l’objet d’un suivi technique réalisé par la chambre d’agriculture, ce qui permettra une évaluation sur les repousses du couvert (notamment la vesce), l’enherbement (re-salissement de la parcelle), la vitesse de dégradation du couvert...

Christophe Ledoux

Contacts et infos : Mikaël Boilloz, conseiller chambre d’agriculture (06 20 88 81 05 - [email protected] chambagri.fr) et Mylène Delarue, animatrice FDcuma (06 36 41 70 49 - [email protected]).


Matériels en démonstration :

- Rouleau Faca (Grégoire Agri).

- Rouleau mulcheur (Dyna-drive Bomford).

- Scalpeur (Lemken Koralin).

- Scalpeur (Treffler-Gruber).

- Actisol en mode scalpage.

- Déchaumeur à disques indépendants (Acero K - Gregoire & Besson).

- Charrue déchaumeuse (Escudero).

- Charrue-déchaumeuse (Bugnot).

Agriculture de conservation des sols : un groupe spécifique ouverts aux agriculteurs

L’agriculture de conservation est un mode de production visant à augmenter la matière organique des sols en surface, limiter l’érosion des sols, améliorer leurs portances, augmenter leurs vies biologiques, valoriser leurs potentiels, réduire son temps de travail ou encore sa consommation de fioul. Afin de découvrir, échanger, adapter et maîtriser des techniques sur son exploitation, la chambre d’agriculture a mis en place, depuis 2016, un groupe spécifique ouverts aux agriculteurs drômois. Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez Mikaël Boilloz, conseiller chambre d’agriculture (tél : 06 20 88 81 05 - mail : [email protected] chambagri.fr).

Matériels en démonstration