RECHERCHE
La Commission européenne souhaite un débat public sur les NBT

Les recherches et le développement des plantes, des animaux et des micro-organismes issus des Nouvelles techniques génomiques (NTG) plus connues sous leur sigle anglais NBT (New breeding techniques) vont-elles pouvoir commencer en Europe ? C’est ce que laisse entrevoir un communiqué publié par la Commission Européenne du 29 avril. 

La Commission européenne souhaite un débat public sur les NBT
L’étude publiée par la Commission européenne tend à conclure que « les NBT peuvent promouvoir la durabilité de la production agricole, conformément aux objectifs de [la] stratégie "De la ferme à la table" ». ©SD

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier, sous réserve d'avoir communiqué une adresse email au service abonnements.

Pour toute information, contactez le service abonnements au 04 27 24 01 70 ou communiquez votre email à [email protected]

Découvrez nos offres