Analyse
La rentabilité de l’élevage ovin suspendue au coût des intrants

La hausse des prix des ovins et du lait permettrait de compenser les coûts intrants si ces derniers revenaient très vite à leur niveau du début de l’année. Sinon, les éleveurs d’ovins subiront de lourdes pertes.

La rentabilité de l’élevage ovin suspendue au coût des intrants
En 2021, les prix des agneaux, le prix du lait et les aides Pac n’ont pas permis d’assurer un revenu par unité de main d’œuvre (UMO) équivalent à deux Smic aux producteurs d’ovins. ©istock

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier, sous réserve d'avoir communiqué une adresse email au service abonnements.

Pour toute information, contactez le service abonnements au 04 27 24 01 70 ou communiquez votre email à [email protected]

Découvrez nos offres