PHYTOSANITAIRES
Le point sur le conseil stratégique obligatoire depuis la loi Egalim

Avant le 31 décembre 2023, les agriculteurs utilisateurs de produits phytosanitaires devront justifier avoir reçu un premier conseil stratégique. Il sera exigé pour le renouvellement du Certiphyto et en cas de contrôle des services régionaux de l’alimentation. Explications avec la chambre d’agriculture de la Drôme.

Le point sur le conseil stratégique obligatoire depuis la loi Egalim
A l’issue de la démarche de CSP, le conseiller remet à l’exploitant le diagnostic et le plan d’action ainsi que l’attestation qui devra être fournie pour le renouvellement du Certiphyto. ©Adobe Stock

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier, sous réserve d'avoir communiqué une adresse email au service abonnements.

Pour toute information, contactez le service abonnements au 04 27 24 01 70 ou communiquez votre email à [email protected]

Découvrez nos offres