Irrigation
Réserves d’eau : le rude travail d'explication

Si le travail d’explication et de quasi justification des filières agricoles et agroalimentaires en direction de l’administration et de la société civile est parfois délicat, il ressort parfois des signes encourageants dans les régions habituées à gérer le manque d’eau.

Réserves d’eau : le rude travail d'explication
« En Bretagne, nous sommes en capacité d'irriguer seulement 39 % des surfaces de légumes pour l'industrie, contre 80 % dans les Hauts de France et 100 % en Nouvelle-Aquitaine », a regretté Jean-Claude Orhan, président de l'organisation de prodcuteurs légumes à la coopérative bretonne Eureden. © iStock-Component2

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier sous réserve d'avoir communiquer une adresse mail).

Contact : Béatrice ou Nathalie au 04 27 24 01 70 

Découvrez nos offres