Viticulture
Conséquences du gel : la colère monte

Le 12 mai à Tulette, les syndicats FDSEA et JA étaient également aux côtés des viticulteurs sinistrés pour présenter les dispositifs d’aides suite au gel du 7 au 8 avril. 

Conséquences du gel : la colère monte
Sandrine Roussin (au micro), présidente de la section viticulture de la FDSEA 26, a listé les dispositifs mis en place suite au gel exceptionnel du 8 avril. A ses côtés (à d. sur la photo), Serge Guier, secrétaire général du syndicat, a rappelé que la règle des minimis était pénalisante pour les exploitations drômoises dont certaines cumulent cinq années de sinistres climatiques.

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier, sous réserve d'avoir communiqué une adresse email au service abonnements.

Pour toute information, contactez le service abonnements au 04 27 24 01 70 ou communiquez votre email à [email protected]

Découvrez nos offres