ENVIRONNEMENT
ICPE agricoles : parvenir à “sortir du statu quo”

Installations mal connues, manque de contrôle, réglementation assouplie : dans un rapport publié le 9 mai, la Cour des comptes pointe les failles de l’encadrement des ICPE agricoles.

ICPE agricoles : parvenir à “sortir du statu quo”
L’extension du régime d’enregistrement au domaine agricole, a contribué à rehausser les seuils d’autorisation de 400 à 800 bovins, ou de 450 à 2 000 porcs.

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier, sous réserve d'avoir communiqué une adresse email au service abonnements.

Pour toute information, contactez le service abonnements au 04 27 24 01 70 ou communiquez votre email à [email protected]

Découvrez nos offres