Covid-19
La Drôme en couvre-feu sanitaire à partir de vendredi minuit

A compter de ce vendredi minuit et pendant six semaines, toute la Drôme sera soumise au couvre-feu sanitaire de 21 h à 6 h.

La Drôme en couvre-feu sanitaire à partir de vendredi minuit

"La progression de l’épidémie nous conduit à étendre les mesures de couvre-feu à 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer. Dans ces territoires, le couvre-feu s’appliquera de 21 h à 6 h. Ces règles entreront en vigueur à compter de vendredi minuit." Voilà l'annonce faite par le Premier ministre, Jean Castex, ce jeudi 22 octobre à 17 h.

La Drôme, comme la quasi-totalité des départements d'Auvergne-Rhône-Alpes, est concernée par la mesure de couvre-feu. "A partir du samedi 24 octobre, tout le département de la Drôme est concernée par la mise en place du couvre-feu de 21 h à 6 h du matin sauf nécessité impérieuse justifiée par l’attestation de déplacement", indique la préfecture de la Drôme. (attestation dispoinible sur ce lien : https://media.interieur.gouv.fr/attestation-couvre-feu-covid-19/ )

La préfecture de la Drôme rapelle que les rassemblements, réunions ou activités de plus de 6 personnes sur la voie publique ou dans les lieux ouverts au public, à l’exception des manifestations revendicatives, des rassemblements à caractère professionnel, des cérémonies mémorielles et funéraires, sont interdits. 
Pour les rassemblements qui restent autorisés, la jauge maximale est de 1 000 personnes. Les fêtes foraines, foires-expositions et salons ayant un caractère temporaire sont interdits. La fréquentation des universités est réduite de 50 %. De plus, le préfet a décidé rend obligatoire le port du masque dans toutes les communes de plus de 2 000 habitants, dans les cimetières le 1er novembre. Et les buvettes et points de restauration debout sont interdits dans les établissements recevant du public (ERP).

Toutes les obligations et mesures liées à ce couvre-feu en cliquant ici

Les départements qui étaient déjà concernés par le couvre-feu sont :

les Bouches-du-Rhône, l’Essonne, la Haute-Garonne, les Hauts-de-Seine, l’Hérault, l’Isère, la Loire, le Nord, Paris, le Rhône, la Seine-et-Marne, la Seine-Maritime, la Seine-Seint-Denis, le Val-de-Marne, le Val-d’Oise et les Yvelines.

Les 38 nouveaux départements sont :

l’Ain, les Alpes-Maritimes, l’Ardèche, les Ardennes, l’Ariège, l’Aube, l’Aveyron, le Bas-Rhin, le Calvados, la Corse-du-Sud, la Côte-d’Or, la Drôme, le Gard, la Haute-Corse, la Haute-Loire, la Haute-Savoie, la Haute-Vienne, les Hautes-Alpes, les Hautes-Pyrénées, l’Ille-et-Vilaine, l’Indre-et-Loire, le Jura, le Loiret, la Lozère, le Maine-et-Loire, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, l’Oise, le Pas-de-Calais, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées-Atlantiques, les Pyrénées-Orientales, la Saône-et-Loire, la Savoie, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Var et le Vaucluse.