Horticulture : une filière régionale aujourd’hui en danger

Le végétal, produit de première nécessité ? C’est en tout cas ce qu’ont demandé les professionnels français de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage lors d’un échange avec Emmanuel Macron début décembre. En Auvergne-Rhône-Alpes, la filière est en danger et ne pourrait pas supporter un nouvel arrêt brutal, alerte Véronique Brun, animatrice régionale pour la FNPHP.

Horticulture : une filière régionale aujourd’hui en danger
La filière végétale en Auvergne-Rhône-Alpes compte 4 440 entreprises, pour près d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires. (Crédit : SARL Les Serres du Baderand)

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier, sous réserve d'avoir communiqué une adresse email au service abonnements.

Pour toute information, contactez le service abonnements au 04 27 24 01 70 ou communiquez votre email à [email protected]

Découvrez nos offres