VITICULTURE
Désherbage en vigne : l’explosion du coût du GNR rebat les cartes

Face à la flambée du prix du gazole non routier (GNR), Didier Bongard, viticulteur à Tulette a choisi de jouer la sécurité. Cette année, il limitera le désherbage mécanique, trop gourmand en carburant.

Désherbage en vigne : l’explosion du coût du GNR rebat les cartes
Didier Bongard est trésorier de la cuma de l’Abbaye. « Dans une période comme celle qu’on traverse, les cuma sont une bonne alternative pour réduire les coûts. Elles sont aussi de véritables espaces d’entraide dans les moments difficiles », affirme-t-il. © AD26

L'article est reservé aux abonnés à l'édition papier, sous réserve d'avoir communiqué une adresse email au service abonnements.

Pour toute information, contactez le service abonnements au 04 27 24 01 70 ou communiquez votre email à [email protected]

Découvrez nos offres