MACHINISME
Le premier tracteur au biométhane  enfin commercialisé

Le concessionnaire Gauthier à Saint-Trivier-de-Courtes (Ain) a inauguré, le 10 mars dernier, le premier tracteur fonctionnant au biométhane de la marque New Holland. Une grande première en France.

Le premier tracteur au biométhane  enfin commercialisé
Le T6 Méthane Power Vario de la marque New Holland est le premier tracteur fonctionnant au biométhane. ©MLM

Il était très attendu sur le terrain et plus d’une centaine sont déjà en commande en France et en Europe. Le tout premier tracteur New Holland sorti des chaînes de production et  fonctionnant au biométhane a été inauguré le 10 mars dernier à Saint-Trivier-de-Courtes dans l’Ain sur le site de méthanisation Trivigaz vert (lire ci-contre), à quelques centaines de mètres du concessionnaire Gauthier. Ce T6 Méthane Power Vario a attiré de nombreux curieux, des professionnels qui pourraient représenter de potentiels clients à l’avenir. « C’est un tracteur normal, souligne le concessionnaire. Il fonctionne simplement au gaz, avec moins d’inconvénients car moins polluant et moins bruyant. » Pourtant trois jours auparavant, le succès de cette journée n’était pas assuré. Jean-Christophe Vanier, directeur de la concession Matériel agricole Gauthier, a reçu le véhicule avec quinze jours de retard, et seul alors qu’il devait être accompagné d’un second du même modèle. En cause, la pénurie de matières premières. Si le fabricant a fait le stock de blocs moteurs, les pneus et autres pièces sont particulièrement touchés par la faiblesse d’approvisionnement.

Cinq à six heures d’autonomie

Plus cher à la fabrication, ce T6 est aussi plus cher à l’achat, environ 10 % en plus selon Jean-Christophe Vanier. Il offre également une autonomie de seulement cinq ou six heures contre plus d’une dizaine d’heures pour son équivalent au GNR. « La difficulté, c’est de savoir si on valorise le gaz au prix d’achat ou au coût de production », concède-t-il. Mais pour le concessionnaire, ce tracteur a de quoi faire des adeptes, en particulier les agriculteurs possédant une unité de méthanisation qui leur permettrait d’approvisionner le tracteur en gaz : « La boucle est bouclée, on est dans un schéma intellectuel plutôt intéressant », commente le concessionnaire. En effet en France, la réglementation interdit aux producteurs de gaz non-professionnels de vendre leur énergie, mais rien n’empêche aux agriculteurs possédant une unité de méthanisation d’alimenter leur propre station de bioGNV/GNV. Un cas existe d’ailleurs en Haute-Marne, à Colombey-lès-Choiseul, où un agriculteur, Philippe Colin (EARL de Grivée), a relié sa propre station de GNV à son méthaniseur. Avec le développement en plein essor de camions et bus fonctionnant au gaz, les tracteurs au biométhane pourraient également séduire les collectivités locales possédant des stations d’approvisionnement. à l’heure actuelle, un seul modèle de tracteur au biogaz existe, mais Jean-Christophe Vanier espère voir la gamme s’étoffer, les télescopiques au gaz étant susceptibles d’intéresser de plus en plus de clients.

Margaux Legras-Maillet

Trivigaz vert

Le site de méthanisation Trivigaz vert est en injection depuis août 2021 et produit 95 Nm3/h, soit quelque 9 GWh/an. Le méthaniseur traite 18 000 tonnes de déchets par an, dont 15 000 sont des effluents d’élevage, et 5 000 de cultures intermédiaires à vocation énergétique (seigle et sorgho). Sept exploitations et douze associés alimentent l’unité, pour une SAU de 1 200 ha environ, quelque 520 vaches laitières et une centaine d’allaitantes.

M.L.-M.