Paturage
Pousse de l’herbe : de forts contrastes

Pousse de l’herbe : de forts contrastes
© AD

Depuis quatre semaines, la météo ne change pas sur Drôme et Isère : pluies et températures basses pour la saison. Pendant cette période, tous les territoires ont été bien arrosés : 148 à 243 mm cumulés. Ces pluies abondantes ont quasiment résorbés le déficit en plaine et vallée du Rhône (seulement 32 mm de déficit hydrique cumulé depuis le 1er janvier).
Les températures sont basses pour la saison : comparée à celle de 2020 pour ces quatre dernières semaines, la moyenne est inférieure de 2,5 °C en plaine et piémont et de 3,2 °C en montagne. Ces faibles températures induisent un retard de végétation et une pousse de l’herbe faible pour une deuèxime quinzaine de mai. Avec plusieurs jours sans pluies, de nombreux chantiers de récoltes sont programmés ces jours-ci.
Sur la pousse de l’herbe, on observe toujours de forts contrastes entre territoires et entre exploitations : en plaine et vallée du Rhône, elle est élevée pour les pâtures vaches laitières suivies : 115 kg de MS/ha/j. Dans le Nord-Isère et en Haute Savoie, la pousse est pénalisée par les excès d’eau et les faibles températures : 43 kg de MS/ha/jour en moyenne pour les trois exploitations suivies.
Au lycée agricole du Valentin, à Bourg-lès-Valence (21 ares/VL), le pic de pousse est pour cette semaine avec 146 kg de MS/ha/jour, moyenne de 18 parcelles. Mai 2021 devrait compenser le creux du mois d’avril. Les vaches pâturent jour et nuit désormais. Elles dépassent les 10 kg de MS broutés. Les méteils ensilage ont été récoltés. En deuxième culture, les maïs ont été semés aussitôt. Les sorghos multi-coupes pour l’expérimentation Sécufourrages vont l’être bientôt. 
Source : Pâtur’RA n° 16

L’été approche, penser aux dérobées estivales


Suite aux conditions météo, les méteils fourrage sont récoltés tard cette année. Les températures du sol mesurées en plaine et piémont sont supérieures aux 12 °C exigés par les sorghos. Vous pouvez semer une deuxième culture, du maïs dans les terres favorables, des sorghos dans les terres superficielles à risques de sécheresse. Avec une réserve utile des sols bien remplies, leur croissance devrait être bonne en juin en plaine et piémont vu les prévisions météo à trois mois de Météo France (sec et chaud). Pour la pâture en dérobée, plusieurs mélanges vont être expérimentés cette année en Auvergne-Rhône-Alpes (SécuFourrages, Pepit) : Estimax opti de RAGT, Jango de Semental, M Summer de Cerience, Green spirit estival de Barenbrug. Ces dérobées seront pâturées par des ovins, des caprins, des bovins viande ou des bovins lait. Douze variétés de sorghos multi-coupes seront aussi testées.